Cette page présente le code de catalogage RDA-FR à l’usage des catalogueurs ainsi que l’ontologie RDA-FR à l’usage des développeurs.

Quel est l’objectif du code de catalogage RDA-FR ? 

Les professionnels des bibliothèques et/ou de l’information s’appuient sur des instructions et des directives communes pour décrire leurs ressources documentaires. Celles-ci évoluent régulièrement pour répondre au mieux aux exigences des usagers. Conçu pour faciliter la recherche d’informations sur une ressource documentaire dans le contexte des technologies du web, le nouveau code de catalogage RDA-FR vise à ce que la description bibliographique et sa structuration répondent mieux aux différentes tâches des utilisateurs en ligne (trouver, identifier, choisir, obtenir, naviguer).

Le code de catalogage RDA-FR (déclinaison française de RDA) remplacera, à terme, les normes françaises de catalogage publiées par l’Afnor. Il donne des indications sur l’identification et la description des ressources documentaires en se fondant sur le modèle conceptuel IFLA LRM.

Pour décrire tout type de document, de façon identique dans le monde, on a besoin de définir un modèle qui sera reconnu et accepté par tous. Cela consiste à définir qu’un document sera analysé au travers de la description de l’œuvre qu’il contient, l’expression qui réalise cette œuvre, la manifestation qui la matérialise et l’item qui l’exemplifie (voir : Œuvre et Expression, Manifestation et Item).

Vue simplifiée du modèle IFLA LRM pour la pratique au quotidien du catalogage
Vue simplifiée du modèle IFLA LRM pour la pratique au quotidien du catalogage

 

Ce modèle de description des données – qualifié de modèle conceptuel – est le modèle IFLA LRM.

Le rôle du code de catalogage est donc de fixer les règles de description d’une ressource dans un catalogue et d’expliciter les liens qui relient ces entités aux agents impliqués (un auteur, un éditeur) ou aux concepts concernés (un thème, une période). 

Par qui est défini le code de catalogage RDA-FR ?

Le groupe Normalisation « RDA en France », piloté par Étienne Cavalié (BnF) est chargé de rédiger progressivement ce code. Pour cela, il est composé de sous-groupes, correspondant chacun à une ou plusieurs entités définies par le modèle IFLA LRM.

Il travaille également au rapprochement entre l’analyse catalographique française et les règles de RDA au niveau européen ou international.

Organisation des sous-groupes Normalisation
Organisation des sous-groupes Normalisation, novembre 2022

 

L’ontologie RDA-FR : pourquoi ? par qui ?

Le code de catalogage RDA-FR est en train d’être relu, entité par entité, pour être exprimé sous forme d’ontologie RDF. Cette ontologie pour le code RDA-FR permettra aux agences bibliographiques et aux éditeurs de SGB (systèmes de gestion de bibliothèques) de créer et de diffuser leurs métadonnées conformément au code de catalogage à travers les technologies du web sémantique, en favorisant l’interopérabilité avec les données du web.

La liste des entités, leurs attributs, les relations entre entités ainsi que les règles d’utilisation qui doivent leur être appliquées (répétabilité, type d’information attendue, etc.) seront ainsi exprimées en RDF.

Un groupe de travail, composé de membres de l’Abes et de la BnF, assisté par un prestataire, travaille en 2022-2023 sur l’élaboration de cette ontologie RDA-FR pour les entités correspondant aux chapitres déjà publiés du code. Le premier utilisateur identifié pour cette ontologie est le Fichier national d’entités, le premier livrable attendu début 2023 concernant les entités Personne et Identité publique de personne.

L’ontologie sera publiée sur le nom de domaine https://rdafr.fr

Date de la dernière modification: 4 janvier 2023