Accueil » FNE » Le Fichier national d’entités (FNE) : décryptage

Le Fichier national d’entités (FNE) : décryptage

Le FNE est un projet lancé en 2017 sous l’impulsion de l’Abes et de la BnF, qui en assurent le pilotage. Il vise à mettre en place une plate-forme de co-production de données en open data sous licence Etalab entre acteurs publics culturels et scientifiques.

L’objectif est de :

  • mieux intégrer les référentiels produits par les institutions culturelles et scientifiques dans le web de données et en faciliter la réutilisation par les communautés professionnelles culturelles et scientifiques publiques et privées (édition, industrie musicale …) ;
  • mutualiser la production des données pour en améliorer la qualité et la fiabilité, en s’appuyant sur des outils modernisés ;
  • développer dans la communauté professionnelle une stratégie partagée sur les données basée sur des bonnes pratiques communes.

En quoi consiste ce fichier ?

Afin de mieux signaler leurs collections documentaires, les organismes qui en sont dépositaires identifient et décrivent les entités en lien avec ces collections : personnes, collectivités, concepts, lieux… Le fichier national d’entités permettra de regrouper dans une même base de données toutes les entités produites par les organismes dépositaires de collections documentaires, et de permettre à ces établissements de les gérer et les produire directement dans cette base mutualisée. Le jeu de données initial sera issu des réservoirs des deux pilotes (Abes et BnF) :

  • 3 millions d’entités de part et d’autre : personnes et collectivités, mais aussi œuvres, concepts, évènements et lieux ;
  • dans tous les domaines de la connaissance et pour tout type de collections documentaires ;
  • reposant sur des identifiants pérennes : ARK, ISNI, ISAN, ORCID…

À terme, d’autres jeux de données complémentaires pourraient avoir vocation à être intégrés dans ce fichier : référentiels locaux des collectivités territoriales ou issus de la recherche et des institutions culturelles, autorités archivistiques…

En quoi est-il national ?

Au-delà de la mutualisation des processus de production propres à l’ABES et à la BnF, le FNE doit permettre à l’ensemble de la communauté professionnelle nationale des bibliothèques de participer au processus de création et de maintenance des entités tout en en facilitant l’utilisation dans chaque environnement local de production de données.

Les bibliothèques, mais également les autres institutions culturelles (archives, musées…) ou ministérielles, engagées dans la même logique de production et d’exposition de leurs référentiels respectifs, ont toutes vocation à intégrer ce dispositif.

En proposant des données en open data, le FNE se veut un outil de décloisonnement des données nationales au-delà de référentiels métiers spécifiques, afin de favoriser leur exposition dans le web de données et leur meilleure utilisation par les communautés d’utilisateurs.

Pourquoi parler d’entités et non de données d’autorité ?

Le FNE constitue une des concrétisations du programme national Transition bibliographique par la mise en œuvre du modèle IFLA-LRM. A ce titre, son périmètre cible englobe bien plus que les données d’autorité « traditionnelles » en incorporant la plupart des entités définies par le modèle IFLA-LRM (Agents, Œuvres, Concepts ,Laps de temps, Lieux).

Quel programme de travail pour 2019 ?

Deux axes de travail principaux seront suivis par les deux pilotes au cours de l’année 2019 :

  • la mise en place de la gouvernance du projet, en associant les futurs utilisateurs dans les groupes de travail opérationnels et dans un comité d’orientation en cours de constitution ;
  • la réalisation d’une preuve de concept, pour vérifier l’adéquation de l’infrastructure logicielle de Wikibase aux attendus portés par le FNE.

En savoir plus : Communiqué de presse – 10 octobre 2018

Pourquoi une preuve de concept sur WikiBase ?

L’Abes et la BnF lancent en 2019 une expérimentation de mise en œuvre du FNE fondée sur l’infrastructure de Wikibase afin de bénéficier de l’infrastructure logicielle et des outils d’alignement et de curation des données existants en open source. Le choix de WikiBase présente plusieurs avantages :

  • La Transition bibliographique et la mise en œuvre du FNE concrétisent le changement de perspective sur l’information bibliographique, fondée désormais sur une logique d’information dynamique bâtie en graphe interconnecté d’entités : il s’agit justement de la logique sur laquelle est fondé le modèle de données de WikiBase.
  • WikiBase est conçu d’emblée pour permettre la co-production de données.
  • WikiBase utilise des technologies récentes full web et est entièrement fondé sur des solutions open source, tout en bénéficiant d’une communauté très active et en permanent accroissement de développeurs.
  • L’exposition des données des bibliothèques par le biais d’une telle plateforme en garantit une meilleure appropriation par les chercheurs.

Quel calendrier de mise en œuvre ?

La réalisation du FNE (conception des fonctionnalités, développements logiciels) est prévue de 2020 à 2022 pour un déploiement initial dans le courant de l’année 2023. Après cette première phase de mise en œuvre pour l’Abes et la BnF, une seconde phase d’intégration progressive des autres institutions partenaires prendra alors place.

Pour plus d’informations : communications réalisées pendant la phase d’étude de faisabilité :

Last updated: mars 18, 2019 at 16:10

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs. En savoir plus >

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer