Le Fichier national d’entités (FNE), est un projet de plate-forme commune de production de données d’autorité – les entités – partageables pour les réseaux des professionnels des bibliothèques et de la documentation. Le projet est rattaché au programme Transition bibliographique.

La plate-forme dans ses grandes lignes

Cette plate-forme (dont le nom n’est pas encore totalement stabilisé) est appelée à devenir un outil majeur non seulement dans le paysage documentaire et bibliographique français, mais aussi à l’échelle du web de données, en se fondant sur une description des entités basée sur le modèle IFLA LRM.

Elle permettra de produire et de réutiliser des millions d’entités décrivant principalement les personnes, les collectivités, les concepts, les lieux, les événements, les œuvres et les expressions, favorisant ainsi une production de qualité et à moindre coût, utile aux professionnels et in fine à tous les utilisateurs des catalogues et outils documentaires sur le web.

Son périmètre d’utilisateurs potentiels est important : au-delà des équipes et outils informatiques des réseaux de l’Abes et de la BnF, il englobe les réseaux de lecture publique, mais aussi les centres de documentation, les archives et les institutions culturelles françaises et à terme francophones.

Les grands principes de constitution et de fonctionnement du FNE sont régis par une Charte, rédigée en avril 2020. Cette Charte déclare le principe fondamental de co-production des entités utiles : une même entité sera identifiée et décrite une et une seule fois et gérée de manière centralisée dans la plateforme ; elle sera utilisée et réutilisée autant de fois que nécessaire pour les besoins de description des collections multiples partout en France, et au-delà.

Elle fixe également les grandes lignes de la politique de production et de diffusion des données :

  • Des données fondées sur la description en entités (selon la définition IFLA LRM) comprenant principalement les personnes, les collectivités, les concepts, les lieux, les événements, les œuvres et les expressions ;
  • Des données de référence, de par la mutualisation de l’expertise et des compétences des différents producteurs, et une gouvernance scientifique centralisée appuyée par une Charte qualité spécifique ;
  • Des données ouvertes sous licence Etalab, conformes au règlement européen de traitement des données à caractère personnel, et exploitables tant par les humains que par les systèmes informatiques ;
  • Un outil centralisé qui, en facilitant l’interconnexion des données actuellement produites dans plusieurs bases dispersées, permet de réduire les coûts de production et d’exploitation des données d’autorité, au bénéfice des communautés professionnelles comme du grand public, en France et à l’étranger.

Gouvernance

Le projet Fichier national d’entités fait partie du programme Transition bibliographique. Les orientations stratégiques structurantes du projet sont validées par le Comité stratégique bibliographique. Le projet est co-piloté conjointement par la BnF et par l’Abes. La composition de ses instances de gouvernance et des groupes de travail opérationnels est mixte BnF/Abes. Un Conseil scientifique consultatif, permet d’associer au projet les futurs partenaires de la plate-forme.

Schéma de gouvernance du projet FNE

Avancement du projet en 2020

L’année 2020 est consacrée à la mise en place des structures de travail du projet, ainsi qu’aux premiers travaux d’instruction et de développement de l’outil :

  • Mise en place d’un Conseil scientifique, associant notamment des représentants des associations professionnelles, futures usagères du FNE, et des experts de la Direction générale du Patrimoine ;
  • Organisation d’un séminaire Abes/BnF de consolidation d’une vision partagée du FNE, qui a permis de mettre en place les grands principes et un macro-calendrier de mise en œuvre de l’outil ;
  • À la suite de ce séminaire, finalisation d’une feuille de route précise pour l’année 2020 posant les grands jalons prospectifs pour les années ultérieures ;
  • Rédaction et publication de la Charte du FNE, document qui en fixe les principes fondamentaux et les grandes lignes de la politique de production et de diffusion des données ;
  • Constitution des groupes projets ;
  • Installation du socle logiciel hébergé par les structures de l’Abes ;
  • Renforcement de la coopération internationale et des échanges avec des projets voisins sur le management d’entités et d’identifiants (GND pour les pays germanophones, la Bibliothèque nationale de Finlande, Bibliothèque nationale de Luxembourg…), ainsi qu’avec Wikimedia Deutschland.

Voir aussi :

Date de la dernière modification: 10 novembre 2020