Accueil » Actualités » Bibliostratus : retour sur l’atelier du 5 novembre 2018 à la BnF

Bibliostratus : retour sur l’atelier du 5 novembre 2018 à la BnF

De nombreux professionnels ont répondu présents à l’atelier Bibliostratus qui a eu lieu à la BnF le lundi 5 novembre 2018. Au programme : tester le logiciel et mettre en commun les expériences sur les stratégies d’alignements de données.

Picto du logiciel Bibliostratus

CC BY-NC-SA Groupe Systèmes & Données, Transition bibliographique

Tous unis

Le 5 novembre 2018, la veille de la 3e journée Systèmes & Données, la BnF a accueilli un atelier dédié à l’outil Bibliostratus. Provenant d’horizons très variés (BU, lecture publique, CRFCB, associations professionnelles, éditeurs de SIGB), de France comme de l’étranger, une trentaine de participants sont venus explorer les possibilités offertes par le logiciel d’alignement en l’essayant sur leurs propres jeux de données. Cette multiplicité de profils ainsi que la présence conjointe de professionnels de différents établissements partageant les mêmes systèmes a donné lieu à des échanges très riches pendant ces trois heures.

Les participants avaient tous installé l’application en amont grâce à la documentation technique et au mémo mis à disposition. Dans l’ensemble, la prise en main de l’interface du logiciel avec ses différents modules s’est déroulée sans blocages majeurs.

L’intérêt de l’outil est globalement bien perçu par les bibliothèques et les différents modules de Bibliostratus leur permettent d’envisager différents usages et stratégies d’alignement selon leurs besoins.

Force bleue

L’utilisation du module de conversion des données (module bleu) a fait apparaître l’hétérogénéité des modalités d’exports disponibles selon les SIGB : selon leur format et leur encodage (problèmes rencontrés surtout en lecture publique), ou selon les systèmes d’exploitation (Linux), les fichiers d’exports pourront être traités directement par Bibliostratus ou nécessiteront des étapes préliminaires de conversion via d’autres applications (MARCedit et Notepad++). Les fichiers issus du module de conversion ont permis également aux bibliothèques d’analyser plus finement leurs jeux de données en repérant des anomalies ou erreurs présentes à la source.

Par exemple, une bibliothèque a effectué des tests avec un fichier de notices en écritures non latines. Grâce à des échanges en amont de l’atelier, les collègues ont pu effectuer des tests en présentiel avec une version de Bibliostratus qui tient désormais compte de leur besoin. D’autres ajustements pourront être réalisés en fonction des résultats de leur analyse et grâce à leur expertise dans ce domaine.

Force blanche

Les bibliothèques ont surtout pu explorer les différentes possibilités offertes par le module d’alignement (module blanc). La plupart ont travaillé sur l’alignement de fichiers contenant des notices bibliographiques. Les participants ont apprécié la finesse des critères d’alignement par type de document proposés par le logiciel ainsi que la prise en compte d’un ordre de priorité dans la combinaison des critères (si tel critère n’est pas présent, le programme s’appuie sur tel autre et ainsi de suite). En effet, cette prise en compte fine de différentes règles d’alignement ainsi que l’indication dans les fichiers de sortie des clés utilisées pour chaque cas constituent aux yeux des bibliothèques des informations très utiles pour l’analyse postérieure des résultats produits par Bibliostratus. La double possibilité d’interrogation des réservoirs de la BnF et de l’Abes proposée par le logiciel ainsi que le choix préférentiel de l’une ou de l’autre sur les agences bibliographiques, avec la possibilité de définir un choix prioritaire, a été également considérée comme un plus. Certaines BU ont pu tester l’usage de Bibliostratus pour rechercher des alignements à partir de notices bibliographiques locales n’ayant pas de correspondance dans le Sudoc après avoir réalisé un taux de recouvrement avec les outils internes proposés par l’Abes.

En complément du module bibliographique, le module dédié aux autorités permet aux bibliothèques de traiter des lots de notices d’autorité ou des lots de notices bibliographiques depuis les zones 7XX présentes dans la notice bibliographique. Dans l’ensemble ce module a été moins testé que le module d’alignement bibliographique mais certaines BU ont expérimenté l’alignement autorités à partir des notices bibliographiques. Deux d’entre elles sont dans une démarche de travail sur la qualité des autorités dans le cadre de projets internes. Elles se concentrent sur des sous-ensembles de leur SIGB (orientés autorités), et tentent de constituer des corpus sur des critères clairs, dans une démarche d’exploration des outils existants ou émergents afin de déterminer dans quelle mesure ils peuvent leur être utiles. De façon générale, cet atelier a permis de constater un intérêt croissant pour les notices d’autorité.

Force rouge

Pour ce qui est de l’exploitation des résultats et de celle du module d’export de notices BnF ou Abes (module rouge), Bibliostratus a permis aux participants d’envisager différentes manières de répondre à leurs besoins en matière de traitement de données. Certaines bibliothèques y ont vu essentiellement un moyen de récupérer des identifiants pérennes afin d’injecter ces derniers dans leurs notices, tandis que d’autres peuvent envisager d’aller jusqu’à la récupération des notices elles-mêmes. Les possibilités d’exploitation des notices exportées dépendent là encore des possibilités offertes par chaque système local en termes de configuration, de paramétrage des passerelles d’import et des caractéristiques du flux de données au sein de chaque bibliothèque. Un passage par MARCedit peut également s’avérer utile selon les systèmes pour pouvoir exploiter le fichier généré.

Ouvrir des horizons

En outre, l’aspect évolutif du logiciel a été perçu comme un point positif par les utilisateurs qui ont bien saisi le caractère collectif de sa construction et de son amélioration au fil de l’eau en fonction des besoins et des corpus à traiter. Cet atelier Bibliostratus a ainsi permis de repérer aussi deux bugs sur le module blanc pour améliorer les prochaines versions.​

Voir aussi : intervention de François Pichenot lors de la table ronde «  Des données à FRBRiser : destinations et correspondances » de la journée Systèmes & Données du 6 novembre 2018.

Prochains ateliers Bibliostratus :

Vous aussi, vous souhaitez organiser un atelier Bibliostratus près de chez vous ? N’hésitez pas à nous contacter pour nous présenter votre projet.

 

Last updated: novembre 22, 2018 at 16:20

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs. En savoir plus >

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer