Accueil » Actualités » Bibliostratus : une démo aux journées Abes 2018

Bibliostratus : une démo aux journées Abes 2018

Un mois après son lancement officiel, l’outil Bibliostratus (Stratégie d’Alignement d’URIs pour la Transition bibliographique) a fait l’objet d’une des séances « Démos » des journées Abes 2018.

Le principe des séances « Démos » des journées Abes 2018 était simple : « on a quelque chose à vous montrer, et on en discute après ». Il s’agissait, à l’aide d’un ordinateur et d’un grand écran, de présenter des exemples d’utilisation d’un outil ou d’un service à un petit groupe de participants. Une fois la démo terminée, animateurs et spectateurs pouvaient échanger. Puis les animateurs recommençaient avec un autre groupe et ainsi de suite.

Journées Abes 2018 - séance Démos 1

Journées Abes 2018 – séance Démos © Abes

Pour Bibliostratus quatre membres du groupe Systèmes & Données se sont mobilisés pour faire découvrir le logiciel aux réseaux Abes. La démo, dont la durée ne dépassait pas une demi-heure, a été présentée à trois groupes consécutifs d’une dizaine de personnes chacun. Environ la moitié des participants a signalé occuper des fonctions directement liées aux questions de catalogage, un tiers SID ou SIGB, le reste se partageant entre responsables de section ou d’établissement et représentants d’organismes divers (formation, partenaires Abes, etc.).

La présentation s’est faite en deux temps. Tout d’abord, un retour d’expérience du réseau des médiathèques de Montpellier, suivi d’un exemple d’utilisation de l’outil en complément des services offerts par l’Abes en matière d’alignement pour les bibliothèques du réseau Sudoc. En effet, le fonctionnement de Bibliostratus se base, pour le moment, sur le service SRU de la BnF et trois web services côté Abes.

Repérage des identifiants pérennes

Il est d’ores et déjà utilisé par des bibliothèques territoriales, dont les Médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole qui ont été site pilote pour le développement et les tests du logiciel depuis l’automne 2017. Les participants ont pu entendre en direct une synthèse du travail réalisé ces derniers mois et poser leurs questions sur la façon dont est utilisé le programme dans ce cadre : repérage des identifiants ark uniques qui vont être intégrés dans les notices des médiathèques montpelliéraines pour une mise à jour ultérieure et optimale des données locales enrichies de liens œuvres/expressions, etc. Le réseau des médiathèques de Montpellier sera prêt lorsque le taux de notices “LRMisées” dans les produits bibliographiques BnF sera suffisant pour mettre à jour leur base locale. De même, pour le développement de fonctionnalités fondées sur ces nouveaux liens par ses fournisseurs logiciels. En attendant, le numéro Ark est utilisé comme clef de dédoublonnage lors de l’import d’une nouvelle base au moment de l’intégration d’une bibliothèque dans le réseau. Non seulement les bibliothèques reprennent la main sur leurs données sans avoir à demander de prestation supplémentaire à l’actuel fournisseur, mais en plus, l’algorithme de Bibliostratus se révèle plus performant que la méthode utilisée par leur prestataire de services.

Reprise de données

C’est aussi par le biais de la reprise de données qu’un premier exemple d’utilisation de Bibliostratus a été proposé aux collègues du réseau Sudoc.

L’Abes leur met à disposition un ensemble d’outils et de services pour accompagner les migrations de données. Cependant, les tests de recouvrement dans le Sudoc ne sont pas toujours totalement satisfaisants et peuvent être très variables selon les établissements. Pour la démo, des bibliothèques qui avaient déjà préparé une migration ont accepté de fournir des fichiers de notices n’ayant pas trouvé de correspondance dans le Sudoc. L’objectif était de démontrer qu’il était possible d’affiner les alignements en récupérant des identifiants Ark du catalogue de la BnF. Une fois la liste des numéros Ark pertinents récupérée, il suffit de relancer la recherche sur ces identifiants dans le Sudoc (à la fois dans la base de production et la base d’appui) afin de repérer les notices correspondantes qui ne s’y trouvent pas. Ensuite, il faut importer les notices BnF manquantes dans le Sudoc pour permettre une localisation (si possible par programme automatique) et ainsi faire redescendre ces données dans le système local de l’établissement.

Journées Abes 2018 - séance Démos 2

Journées Abes 2018 – séance Démos © Abes

Cette entrée en matière a permis de montrer la facilité de prise en main de l’outil et d’initier des échanges sur ses capacités : volumétrie, contraintes et qualité des données en entrée, etc. Les retours d’expérience des nouveaux utilisateurs sont les bienvenus et toujours précieux pour le groupe Système & Données qui pourra continuer de peaufiner non seulement l’outil mais aussi son accompagnement des établissements des réseaux BnF et Abes dans la transition bibliographique.

Agenda Bibliostratus

Last updated: juillet 19, 2018 at 10:41

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs. En savoir plus >

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer