Accueil » Actualités » Compte-rendu de l’atelier Calipse d’Electre

Compte-rendu de l’atelier Calipse d’Electre

L’article ci-dessous est le compte-rendu d’un « atelier » de présentation de la solution Calipse d’Electre à l’occasion de la journée professionnelle du groupe Systèmes & Données, « Quels usages innovants des métadonnées des bibliothèques ? », le 09 novembre 2016 à la BnF.

Ce compte-rendu a été réalisé à partir des informations publiques recueillies tout au long de la journée professionnelle, par des membres du groupe S&D.

Complémentaire de la présentation officielle de la solution Calipse d’Electre, il reflète les recommandations et les questionnements de professionnels des bibliothèques engagés dans la Transition bibliographique.

Si malgré toute l’attention apportée à l’écriture de ce billet, certaines informations étaient erronées, vous pouvez nous le signaler en nous contactant via ce formulaire.

 

Présentation et historique

Electre est une société qui produit la base de données éponyme. L’entreprise s’est rapidement intéressée aux FRBR ce qui lui a permis d’établir des spécifications dès 2003, un cahier des charges pour concevoir une nouvelle base de production permettant de créer nativement des données FRBRisés dès 2005.

L’algorithme de FRBRisation a été réalisé par un grand prestataire SSII travaillant historiquement pour Electre.

En 2010, Electre migre 1 300 000 notices et poursuit depuis un travail important de nettoyage et de vérification, toujours en cours ; 90% du catalogue est revu et chaîné. La littérature était prioritaire, le travail est à consolider pour d’autres disciplines, par exemple les guides touristiques, pour lesquels la notion d’œuvre apporte moins de plus-value immédiatement.

Electre propose aujourd’hui 4 bases : livres, musique, films et jeux vidéo qui sont en cours d’alignement.

Par ailleurs, Electre s’apprête à conclure un accord avec GAM pour les CD et DVD.fr pour les DVD mais il n’y aura pas de partitions et il n’y a pas de périodiques. On trouve également des mallettes pédagogiques puisqu’au moins un éditeur est représenté.

À ce jour, 27 catalogueurs et 11 personnes vérifient les données et la base de production s’accroît de 70 000 notices par an ce qui représente environ 35 notices par agent et par jour. Cette évolution du catalogage n’a pas créé de gain de temps chez eux mais un gain en valeur ajoutée. Il y a gain de temps pour les livres de poche mais plus de temps à consacrer pour les œuvres complètes et complexes (contiennent plusieurs œuvres), ce qui apporte l’intérêt du modèle œuvres. 75 à 80 % des notices ont une œuvre et une seule manifestation.

Les objectifs d’Electre sont d’avoir un catalogue contenant plus de liens, d‘augmenter la rigueur dans la production de données (référentiels, contrôle qualité, etc.) et de pouvoir répondre à certaines extractions de données, demandées par les clients, et difficiles à obtenir avec l’ancien système (œuvres indisponibles ReLIRE, alertes pour la sortie en poche afin d’adapter le prix de la version électronique, etc.).

Les demandes du public et des professionnels sont exprimées de façon moins érudite qu’autrefois mais appellent toujours autant de pertinence.

 

Propositions de services d’Electre

Electre ne propose pas son interface de production Calipse (correspondant à un module de catalogage d’un SIGB), mais :

  • un nouveau service de conversion de catalogue à condition que le SIGB puisse gérer les données produites ;
  • une meilleure interface publique avec les données converties puisque la restitution est plus pertinente et synthétique ;
  • une livraison à façon pour enrichir en indexations et en contenus un catalogue existant (par exemple avec l’ajout des liens de liens de genres entre œuvres, feuilletage, table des matières, etc.).

 

Choix et partis pris

Le choix initial a été de structurer la base selon le modèle « œuvre » :

Les Oeuvres dans Calipse

Les Oeuvres dans Calipse

Pour l’instant, les notices sont exportées une fois dans les SIGB des bibliothèques.

Un exemple de recherche d'oeuvre dans Calipse

Un exemple de recherche d’oeuvre dans Calipse

Une constellation correspond à une méta-œuvre. Un système de couleurs permet de distinguer les constellations simples (vert), les compilations (bleu) et celles qui ont plusieurs parties (jaune). La constellation se recalcule automatiquement à chaque enregistrement.

Exemple de constellation

Exemple de constellation dans Calipse

Exemple de constellation dans Calipse

 

Structure

 

Les grappes se forment automatiquement grâce aux algorithmes de calcul et sont vérifiées par les rédacteurs. Tout ajout d’une nouvelle manifestation entraîne le rattachement de celle-ci à une œuvre. Les liens entre manifestations sont éventuellement automatiquement recalculés.
Cette modélisation n’est pas encore intégralement fournie aux clients d’Electre. En revanche, ils peuvent d’ores et déjà circuler de façon fluide dans electre.com (rebond titre/œuvre, facette, support : numérique, poche, livres lus, etc.). Tout est chaîné très proprement puisqu’à chaque niveau du catalogage de leurs données, les catalogueurs peuvent signaler un problème.
C’est la manifestation qui est mise en panier pour les clients de notices. À terme ce serait la manifestation et l’œuvre liée.

 

Formats

Le format de production est propriétaire et déclinable dans tous les formats nécessaires utilisés par les bibliothèques, centres de documentation, librairies, éditeurs, etc (UNIMARC, ONIX, MARC21, XML, etc). Les œuvres sont exportées uniquement dans la structure du format XML, pour l’instant.

 

Normes

Electre suit l’évolution de RDA-FR avec des intégrations et modifications dans le système pour coller au plus près des recommandations de la norme.

Ils sont conscients du besoin d’intégrer les identifiants comme l’ISNI pour les noms. L’ISTC identifiant d’œuvre ne prend pas chez les éditeurs (alors qu’ils avaient adopté l’ISBN en son temps).

 

Méthodes et procédures de traitement des données

Electre est capable d’utiliser un fichier d’ISBN pour restituer une notice contenant l’œuvre et ses indexations en utilisant un programme propriétaire.

L’ISBN apparaît en 1973, certains éditeurs ont renumérotés leurs ouvrages après coup mais pour les documents ne possédant pas d’ISBN, il est possible de travailler à partir d’une liste auteur, titre, éditeur, collection. Il est même préférable de travailler à partir de l’EAN.

 

Production de notices chez Electre

Electre veut répondre aux demandes les plus académiques et les autres (« je veux un livre de poche, une BD… ») et part de l’œuvre plutôt que de la manifestation.

Pour l’indexation, Electre a construit un système de guidage afin de simplifier, accélérer la saisie et, surtout, améliorer le travail. Cela permet un réel gain de temps et surtout la cohérence des données produites. Un système de combinaison entre le thème, le genre, le public et la Dewey permet d’avoir des informations très précises avec un gain de temps important.

 

Travaux en cours et questionnements

Il y a des études en cours pour des rétroconversions de catalogues, le niveau d’intégration sera fonction des souhaits/possibilités du SIGB et attentes des clients.

Electre semble toutefois dépendant des SIGB de ses clients, qui gèrent ou pas les FRBR. Ene effet, si un SIGB gère les FRBR, il y a fort à parier que les données aient été transformées lors de la migration initiale  à partir de données BnF par exemple, la plus-value sera donc moindre pour les clients. Si le SIGB ne gère pas les SIGB, la solution n’a pas d’intérêt.

Ces interrogations sont celles des membres du groupes S&D et ne mettent pas en cause la qualité des produits d’Electre en général ni de Calipse en particulier.

L’interface de production pourrait être intéressante pour des bibliothèques souhaitant catalogue en FRBR mais la solution a bien sûr l’inconvénient de ne pas être un SIGB complet (ce qui n’est pas sa vocation).

 

L’offre est actuellement limitée aux livres français ou francophones, bien que des accords soient en cours à l’étranger, pas de dépouillements, mais des notices de fascicules de périodiques.
Nous regrettons que les données soient transformées une fois mais ne puissent pas bénéficier d’amélioration une fois que les données sont reversées dans le SIGB. Electre nous indique cependant que les notices mises à jour dans Calipse pourront être amenées à l’être également dans les SIGB pour bénéficier des enrichissements et des liens œuvres. Enfin, le rôle de l’expression dans le modèle de Calipse serait à clarifier.

 

Quel Linked Open Data ?

Enfin, la question de l’Open Data reste ouverte…

En effet, les bibliothèques adoptent de plus en plus un modèle ouvert avec la licence « Etalab » (licence ouverte). Or pour Electre, même si des efforts peuvent être consentis sur une partie des données, le modèle juridique de ses données et le modèle économique finançant son activité ne risquent-ils pas de freiner cette démarche ?

Au-delà de la forme de concurrence qui existe entre les agences bibliographiques et Electre, pourrait-il exister une coopération qui porterait sur une partie des données non stratégiques (par exemple un cœur de collections) ?

Cette hypothèse semblait avoir été débattue au début des années 2000 par exemple, mais se heurte aux questions soulevées plus haut. Dans ce contexte, comment envisager d’exposer nos données dans le linked open data si elles sont issues de Calipse ?

 

Liens web

Le site web d’Electre est disponible à l’adresse : http://www.electre.com/ mais il faut un abonnement pour y accéder.

Présentation de Calipse aux journées de l’ABES 2015 : http://fr.slideshare.net/abesweb/jabes-2015-sessionparallelefrbrisationelectre

Exemple de site à façon, comme pour l’exposition sur Sade du Musée d’Orsay : http://www.sade-musee-orsay.electre.com/

 

Pour le Groupe Systèmes & Données : Alix LIGOZAT et Nuria PASTOR MARTINEZ

Last updated: février 1, 2019 at 15:27

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs. En savoir plus >

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer